Serge Hureau, defenseur ardent de la chanson Abonnes

Serge Hureau, defenseur ardent de la chanson Abonnes

Lecture de 3 min.

Serge Hureau, defenseur ardent d’une chanson

Passionne via Le « patrimoine » neglige qu’est la chanson, Serge Hureau estime que son sauvetage reste devenu de tache « de service public ».

Passionne par votre « patrimoine » neglige qu’est J’ai chanson, Serge Hureau estime que Ce sauvetage est devenu une tache « de service public ».

Votre soixantaine passee, il subsite l’infatigable gardien d’une immensite que nul ne songe pour defendre. «L’idee de mener une action culturelle de faveur en chanson ne semble parait aller de soi pour personne », se desole-t-il.

Pour y voir de pres, pourtant, l’« ocean chanson » grouille de centaines pour milliers de melodies ainsi que paroles tombees Avec l’oubli, jolies ou laides, profondes ou futiles, susceptibles de restituer avec Grace a fulgurance l’evolution quelques sentiments.

« La chanson evoque comment pour chaque on ressent la tache, la guerre, vos separations, des exils, Votre desir ou leurs ruptures amoureuses. Soudain, le politique et l’intime se melent. Ce rapprochement quelques deux me passionne », analyse Serge Hureau.

1 mission « de service public »

Habitue des l’enfance pour vivre entoure pour partitions, forme a l’universite Marseille 8 enfin ils pour l’ecole de ce theatre – « ma discipline J’ai Pas exigeante, car celle-ci se pose d’emblee le sujet d’un sens, nullement pile d’un plaisir a jouer » –, ce homme est en mesure de parler beaucoup plus pour sa propre passion concernant Le « patrimoine » neglige, dont Mon sauvetage reste devenu Afin de lui de la mission « de service public ». Y a cree l’ensemble de ses premiers spectacles pour le prive Gueule de Piaf ou Au bon petit Charles (dans Trenet), du particulier, , lequel lui m’ ont permis d’experimenter une technique « Depouiller jusqu’a l’os », enfin ils reconstruire.

De 1990, Cela cree Un « Hall en chanson », libelle Centre national de ce patrimoine d’une chanson. L’entite n’a pas grand chose d’une hyperstructure. Celle-ci y a d’abord Avec Internet, sous J’ai structure d’un site voue pour devenir etre 1 musee virtuel en chanson.

Du 2012, l’Etat lui octroie enfin un lieu pour Paris Un pavillon de ce Charolais derriere ma grosse Halle d’la Villette, ou Gabriel Garran implanta du 1993 son Theatre international de langue francaise. Serge Hureau et le equipe d’artistes y abordent J’ai chanson « sans esprit de chapelle » et « avec Grace a Notre meme objectif d’excellence qu’un directeur de scene national face pour Moliere ou Claudel ».

Creations autour d’la grosse croisade

En votre annee pour centenaire, Un Hall une chanson a propose des creations autour d’la Grande croisade dont l’une, Fleur du fusil, donnait a entendre des ?uvres pas enregistrees, « parfois maladroites concernant votre forme ou critiquables Avec Un fond. Concernant autant, fallait-il tous les laisser disparaitre ? », interroge Ce directeur.

Toujours du effervescence creative, sa structure vit avec Grace a 490 000 € pour subvention d’un ministere en culture , et 30 000 € de soutien en Sacem. Assez insuffisant, juge le directeur, , lequel deplore Votre faible engagement de ses partenaires. « D’autant que nous sommes seuls a Realiser votre que nous faisons , ainsi, que nous formons vos eleves en Conservatoire national superieur d’art dramatique. »

Notre transmission, Votre « faire-connaitre »

Du compagnie d’Olivier Hussenet, Le nouvelle artiste permanent, Serge Hureau dispense les file et prodigue ses Recommandation a ces createurs du devenir etre, auxquels Cela veut Realiser decouvrir ma richesse insoupconnee Plusieurs chansons. « Ces eleves brillants apprennent la modestie face a toutes les ?uvres. Je leurs incite a laisser eclater leur liberte , et leur demande exige, s’ils n’aiment Manque 1 chanson, pour tout Realiser concernant sa sauver. »

Derriere votre essentiel, de autre initiative forte Notre transmission, Notre « faire-connaitre » « J’ai vite compris que et cela importait, c’etait de apporter Ce gout », approfondit-il. Mon « Hall » mene desormais quelques actions du partenariat avec Grace a Mon ministere pour l’education nationale, embarquant Plusieurs enseignants au sein d’ Ce aventure apres un Posseder demontre, grace pour l’ensemble de ses spectacles, que J’ai chanson est 1 formidable outil rassembleur…

Mon 17 decembre, lors d’une soiree pour laquelle J’ai Croix s’associe, il annoncera aussi la creation d’une Academie ecole Plusieurs arts d’une chanson, en partenariat avec Grace a Mon Conservatoire et grace au mecenat du Credit agricole. « cette est ouverte au public, pour travers quelques conferences chantees, Plusieurs propositions de reprises de roles… Tout un travail Avec sa mise de scene Afin de trouver pour nouvelles facons d’effectuer vivre votre patrimoine… »

Rdv le 17 decembre Afin de de grosse soiree

Mercredi 17 decembre, Ce Hall d’la chanson propose sa « d’exception », pour laquelle sa Croix reste heureuse de s’associer

Pour 20 jours On chantait des que aussi un week-end Avec un poste de TSF avec l’Occupation, a travers nos chansons diffusees par nos radios a Marseille, Berlin, Londres, Alger, Lausanne…

A 21 h 45 Sous ton balcon Treize eleves de ce Conservatoire national superieur d’art dramatique proposent un regard sur l’?uvre de Claude Nougaro.

Et des 18 h 30, exposition « des Figures de l’Olympia » commentee via Jean-Michel Boris.

Notre HALL D’LA CHANSON, parc d’une Villette, pavillon de ce Charolais, 211, avenue Jean-Jaures 75019 Paris (Metro Porte-de-Pantin). De offre exclusive est reservee a toutes les lecteurs en Croix concernant votre soiree. Pour de jouir, rdv au sein de cette edition des 6 et 7 decembre.

Добавить комментарий